group of teens sm_edited.jpg

Système en ligne de soins primaires pour prévenir et traiter la consommation de substances chez les adolescents

Total Child Health a reçu une subvention du NIDA intitulée "Système en ligne de soins primaires pour prévenir et traiter la consommation de substances chez les adolescents".

 

Les chercheurs principaux sont le Dr Barbara Howard de Total Child Health, le Dr Raymond Sturner du Centre pour la promotion du développement de l'enfant par les soins primaires et co-fondateur de CHADIS, et Sion Harris, PhD. du Center for Adolescent Substance Abuse Research (CeASAR) du Boston Children's Hospital, ainsi qu'une consultation du Dr John Knight, fondateur de CeASAR et auteur de l'outil de dépistage CRAFFT.

Résumé du projet sur la consommation de substances

La consommation de substances commence généralement (90 %) pendant l'adolescence, causant des lésions cérébrales et hépatiques, des comportements sexuels et de conduite à risque et pouvant conduire à une dépendance. Par conséquent, des programmes de prévention et d'intervention précoce ciblant les adolescents sont nécessaires pour prévenir cette morbidité et gagner des années de vie productives. et réduire les coûts.

 

Cette proposition présente des innovations pour surmonter les obstacles à la lutte efficace contre la consommation de substances chez les adolescents lors des visites de soins primaires grâce à la poursuite du développement d'un dépistage informatisé prometteur de la consommation d'alcool et de substances et d'une brève intervention du fournisseur .  (cSBI) et intégration avec un « système d'assistance au processus clinique » en ligne appelé CHADIS. CHADIS répond à tous les besoins de dépistage pédiatrique et est actuellement  largement utilisé dans la pratique pédiatrique permettant une large diffusion d'un CHADIS-cSBI  module immédiatement réalisable.  

 

Cependant, en raison des limitations liées au temps et à la formation, l'approche de l'entretien motivationnel (EM), avec des preuves solides pour effectuer un changement de comportement chez les utilisateurs de substances, ne faisait pas partie du cSBI. Une innovation proposée ici prendra des données sur les adolescents avant la visite liées aux forces et aux objectifs et aux raisons reconnues d'utilisation pour remplir des «téléprompteurs» individualisés accessibles au moment des soins par les PCP, ainsi que des options de partage de représentations graphiques à utiliser pour renforcer l'abstinence ou motiver l'arrêt usage. De plus, les invites à la discussion des points forts et des objectifs identifiés par les adolescents incluront des formulations tirées d'études sur les adolescents utilisant la «théorie incrémentale» (ou la croyance que les gens ont le potentiel de changer), qui a montré le résultat d'améliorations de l'adaptation sociale.

 

CHADIS-cSBI  fournira également à chaque adolescent un portail individualisé confidentiel rempli automatiquement de supports pour leurs points forts approuvés et d'autres supports ainsi que des messages de suivi liés à la substance. L'éducation des parents après la visite comprendra l'accès à un cours Teen Safe.

 

Les adolescents qui souffrent de toxicomanie grave ou de doubles diagnostics seront aiguillés par la fonctionnalité de coordination des soins. La participation du PCP sera renforcée par la  Programme d'amélioration de la qualité accrédité par l'American Board of Pediatrics pour leur re-certification requise (MOC-4).

 

En phase 1, le CHADIS-cSBI  le module sera créé avec les commentaires des professionnels et des adolescents et la certification pour l'amélioration de la qualité requise par le médecin Maintien de la certification (MOC-4) obtenue.  

 

Dans la phase 2, le système résultant sera piloté ; une base de dépistage de la consommation de substances effectuée ; puis le CHADIS-cSBI  module sera attribué au hasard aux médecins et une intervention d'amélioration de la qualité sera menée pour mesurer la réduction des taux de consommation de toute substance à 3 et 12 mois de suivi par rapport au traitement habituel.
 

Intéressé à participer à la recherche? Contactez Genna Vullo gvullo@chadis.com